Raouf Rifai par Nicole Harfouche

La production de ce plasticien échappe à toute formule. Elle est tout autant dominée par le sentiment que par la technique. Les œuvres exposées affirment la priorité d’une construction par la couleur. Chaque couleur a une position dans l’espace émotionnel et possède un caractère bien défini.
L’artiste suit, visiblement, un processus de dépouillement et de qualification des formes qui le conduit à des compositions qui sont, sans doute, la projection la plus intéressante d’un mixage figuration-abstraction tendant vers la définition d’un langage plastique nouveau.

INTENSITÉ ET LYRISME

Dans toutes ses compositions, Raouf Rifaï réalise une difficile synthèse entre la rigueur et la sensibilité. Il pousse très bien l’objet de ses recherches et ne se refuse pas à l’aventure de la main. Les accentuations soudaines du rythme de l’écriture, ses dilatations, ses brisures et les effets de textures, contiennent un pouvoir de rayonnement d’une efficacité très directe. Il s’agit d’une écriture souvent éclatée, à force d’intensité et de condensation de l’expression. Les thèmes des œuvres permettent un inventaire de formes dont se dégagent des rythmes puissants. Les couleurs libérées de toute représentation, deviennent des énergies dont la tension, les contrastes et les accords engendrent des variations rigoureuses. Les formes deviennent des présences inobjectives mais concrètes que l’artiste considère comme des réalités supérieures.

UNE PRODUCTION QUI EXPRIME L’ÂME DE L’AUTEUR

Rifaï aime les pâtes savoureuses où se trahit la sensualité. Ses toiles savent ne dire que l’essentiel et tout suggérer. Il pratique une peinture intérieure qui refuse la facilité. En travaillant, il a recours, parfois, à l’impulsion non contrôlée de l’automatisme du geste et organise ses compositions en plaques de couleurs qui s’interpénètrent. L’art de cet artiste est à la fois très pensé et empreint d’intellectualité, direct, qui réalise d’heureuses synthèses et exprime avant tout l’âme de l’auteur. Raouf Rifaï ne calcule jamais esthétiquement ses effets. L’œuvre se conçoit et s’exprime dans le temps même de la création.

Par Nicole MALHAMÉ HARFOUCHE

Advertisements
Categories: Raouf Rifai Art from the Farhat Art Museum | Leave a comment

Post navigation

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

%d bloggers like this: